samedi, 25 of mars of 2017

Baugruppen : habitat groupé, autopromotion

.

Baugruppen ou autopromotion est un concept dhabitat en Allemagne et notamment dans la ville de Freiburg. Cest dans un contexte de crise du logement et dune volonté politique de la ville que naît le projet du quartier Vauban. Celui-ci a pour particularité de développer des principes écologiques forts (vie sans voiture, habitat sain, énergies renouvelables, transports doux) et de les mêler à des concepts de participation citoyenne.

.

En 1995, un long travail de concertation publique est mis en place, avec une participation civile élargie. La commune y a investi près de 20.000 euros par an, durant quatre années, pour soutenir ce processus de discussion. Une association est reconnue rapidement comme porteuse de cette participation : le forum Vauban eV. Ainsi voit le jour le concept des Baugruppen, porté par un fort mouvement citoyen.

.

Le principe est de se regrouper pour construire ensemble. Des familles souhaitant accéder à la propriété, se regroupent, achètent en commun un terrain, embauchent un architecte et construisent un ensemble immobilier. La motivation première de cette démarche n’étant pas de réaliser un placement immobilier mais de fabriquer un habitat collectif qui n’est pas proposé par le marché classique de la construction.

.

Dès lors, le groupement de familles devient maitre d’ouvrage. Chaque famille, en collaboration avec l’architecte, crée un logement personnalisé au sein du collectif. L’architecte fait une synthèse des demandes et les intègre dans un projet d’ensemble.

.

Outre la conception personnalisée, l’un des avantages des Baugruppen par rapport à un projet d’immobilier classique est l’économie réalisée. Dans le quartier Vauban, l’investissement peut atteindre jusqu’à moins trente pour cent.

.

Dans la plupart des cas, l’argent économisé est investi dans les matériaux de construction sains et écologiques et dans les équipements favorisant les économies d’énergie. De plus, le groupement permet de négocier des tarifs auprès de fournisseurs d’énergie et donc de réduire les charges des copropriétaires. Enfin les collectifs peuvent décider de mettre en commun certains équipements (lave-linge, sèche-linge, …).

.

La constitution des groupes d’habitants se faisant dès l’origine, la pratique de décisions collectives permet la construction de fortes relations de voisinage et ainsi de créer un lieu de vie qui, démultiplié à l’échelle d’un quartier, crée un collectif riche en mixité sociale et intergénérationnelle.

.

La ville de Freiburg est un laboratoire de la promotion d’habitat participative à ciel ouvert. Aujourd’hui, un tiers des constructions émanent d’une volonté citoyenne et 150 projets ont déjà vu le jour. Le concept des Baugruppen s’essaime petit-à-petit en Allemagne, des municipalités réservent jusqu’à 15 % du foncier pour des projets d’autopromotion. L’idée et la volonté sont bien ancrées, la démarche devient un modèle politique.

.

Thomas Dreyfus

.

Pour toutes questions et suggestions, s’adresser à Thomas Dreyfus
Pilote du projet ECLOSE : participatif, bioclimatique, mixité sociale et  intergénérationnelle
thomas.insef@laposte.net – 03 89 51 23 60

.

publié dans le n°3 d’avril 2010, mis en ligne le 29/11/2011


Leave a comment