mardi, 18 of juin of 2019

Category » Épanouissement

Le Colibri sur Radios Lorraines

Ecouter sur Radio LorrainesColibri

.

publié le 30/09/2009


Qui peut dire que le roi est nu ?

Voici le prolongement de l’article d’Héloïsa Primavera paru dans le Colibri N°1

LE CONDOR OU LE COLIBRI : QUI VA DIRE QUE LE ROI EST NU ?                                                  Héloïsa Primavera, Janvier 2009

“Il était une fois, il y a très longtemps, le Condor, un oiseau extraordinaire, grand et puissant, qui prétendait aux autres animaux de la forêt qu’il était le Roi car – selon lui – il était le seul qui pouvait voler jusqu’au Soleil. Un petit Colibri apparut et dit. “Moi aussi je peux voler jusqu’au Soleil!” Les animaux se sont mis à rire et les deux oiseaux se sont défiés l’un l’autre pour une course le lendemain matin. A la levée du jour se sont réunis tous les animaux de la forêt: le Condor y est venu très tôt, en préparant ses plumes et en dépliant ses ailes majestueuses. Mais le Colibri n’arrivait pas. Le Condor dit alors: “Voyez, mon opposant n’est même pas venu. Mais je vous montrerai quand-même qui peut voler jusqu’au Soleil !” Et il a déplié ses ailes et a volé très, très haut, jusqu’à être tout proche de l’atmosphère du Soleil. A ce moment-là, pour montrer sa révérence – puisqu’il ne faut pas regarder le visage de Dieu – il a incliné sa tête en avant et  des plumes de son col a émergé le petit Colibri, qui a pénétré dans le Soleil et sortit en emportant dans son bec le feu le plus sacré !  Revenu à la forêt, il dit fièrement : “J’ai vu le visage de Wiracocha! C’est donc moi le Roi…” Depuis lors, il représente l’habileté de profiter pour soi-même de la force à laquelle il ne peut pas s’opposer, l’astuce et l’intelligence, plutôt que la force physique. Et la PASSION de se lancer aux grands défis, même quand tous les autres croient qu’il n’a pas d’ailes ou de force pour faire face à eux!”

Cette légende des Andes, qui peut être trouvée sur le Web en version poétique, musicale et sous-titrée en français, est souvent utilisée dans les séances introductives de nos séminaires de formation du Projet Colibri, avec la seule intention de soulever la question du paradigme de la rareté dans lequel nous vivons et qui cache l’abondance réelle qui existe, tant dans le monde matériel, que dans le monde symbolique. Cependant, les colibris – porteurs du paradigme de l’abondance – sont partout.  (http://www.youtube.com/watch?v=1rdKpS8AjIE).

Read more »