jeudi, 20 of juillet of 2017

Jan Satyagraha, marche non-violente du peuple

Du 30 janvier au 3 février 2010, à l’invitation du mouvement indien Ekta Parishad et de l’association française Gandhi International, 120 personnes provenant de 20 pays se sont réunies à Bhopal (Inde) à un colloque international sur le thème « Vers une économie non-violente ».

Voici la motion adoptée le 3 février 2010 en vue d’une marche non-violente du peuple en 2012, puis la déclaration actualisée (avec la liste des signataires) au 4 janvier 2011.

.

Constat

Alors que la moitié des habitants de notre monde sont agriculteurs, les trois quarts d’entre eux, dans les pays du Sud, travaillent encore uniquement à la main, en préservant l’environnement et sans contribuer au réchauffement climatique. Beaucoup n’ont pas de titre de propriété et leurs droits sont menacés par des projets menés par des États ou des entreprises minières, d’agriculture intensive, d’exploitation forestière, touristiques, etc. Pourtant, lorsque des projets de ce type peuvent produire des effets négatifs, il existe en droit un principe de consentement libre, préalable et informé des communautés locales et des peuples indigènes, reconnu par divers textes de l’ONU, par l’Organisation Internationale du Travail (Convention n° 169)1 et par l’article 22 de la déclaration de Rio adoptée en juin 19922.

Par ailleurs, les marchés du Sud sont envahis par des denrées agricoles du Nord, produites avec d’énormes moyens mécaniques et subventionnés par les pouvoirs publics. De ce fait, l’agriculture vivrière et la production artisanale locales sont ruinées par cette concurrence et éliminées de l’économie.

Dans les pays occidentaux aussi, l’accès à la terre est devenu très problématique pour les paysans.

Engagements

Nous avons une foi profonde dans la force des plus pauvres et nous voulons reconnaître les peuples dans leur dignité, leurs savoir-faire et leur culture.

Nous nous engageons pour le droit d’accès des personnes aux ressources naturelles (terre, eau, forêts, semences, minerais, etc.) en vue d’un nouveau type de développement harmonieux, respectueux de l’homme et de la nature.

Nous demandons qu’en droit international, le droit de souveraineté alimentaire soit reconnu comme supérieur aux droits du commerce.

Action

Les actions politiques que nous proposons s’appuient sur des réalisations concrètes qui sont les prémisses d’une économie et d’une société non-violentes.

Une marche nommée Jansatyagraha (« La marche non-violente du peuple ») de 100 000 personnes sera organisée en 2012 par Ekta Parishad pour faire respecter ces droits. Le point d’orgue de cette mobilisation aura lieu entre le 2 octobre (Journée internationale de la non-violence) et le 17 octobre 2012 (Journée internationale du refus de la misère).

Cette marche est en rapport avec des enjeux vitaux à l’échelle mondiale : l’accès aux ressources naturelles, la souveraineté alimentaire, le sort des plus démunis dans nos sociétés, la place des femmes, mais aussi la démocratie participative, le rôle des sociétés multinationales, le système économique international, le modèle de développement.

C’est pourquoi, nous voulons soutenir cette marche indienne, et affirmer ces droits d’accès aux ressources naturelles et à la souveraineté alimentaire en menant en 2012 sur plusieurs continents des actions non-violentes simultanées et concertées (marches, sit-in, chaînes humaines, heures de silence, manifestations sportives, etc.)

Les hommes n’ont pas seulement des droits, mais aussi des responsabilités, telles que définies par exemple dans la Charte des responsabilités humaines3. Nous faisons appel à la responsabilité de toutes les personnes et de tous les groupes soucieux de justice à travers le monde pour que cette mobilisation de 2012 ait le plus grand impact possible.

A Bhopal, le 3 février 2010

Les délégués de : Algérie, Angleterre, Bangladesh, Birmanie, Brésil, Canada, Finlande, France, Inde, Japon, Malaisie, Maroc, Mexique, Népal, Paraguay, Sénégal, Soudan, Sri Lanka, Suisse, Thaïlande.

.

.

Depuis février, le Colibri Solidaire et Distributif a rejoint la liste des signataires de cet appel. Voici la déclaration actualisée (avec la liste des signataires) au 4 janvier 2011

.

.

Contacts :

Asie :

Inde : Ekta Parishad, Bhopal : ektaparishad@gmail.com

SAPA (South Asian Peace Alliance): secretariat.sapa@gmail.com

Japan : John Clammer

.

Afrique :

camillejoseph.gomis@gmail.com

lightaga@yahoo.com

.

Europe:

Ekta Europe: hugentobler@arch.ethz.ch

Gandhi International : gandhiji2012@gmail.com

.

Amérique Latine :

SERPAJ : secnobel@serpaj.org.ar

Amérique du Nord :

benoit.vancaloen@sympatico.ca

.

3 www.charter-human-responsibilities.net

.

publié le 12/03/2010,

dernière mise à jour le 06/01/10

Contacts :


Leave a comment