dimanche, 17 of décembre of 2017

Tirer au sort des représentants pour tirer la démocratie vers le peuple

Voici maintenant une idée surprenante, la stochocratie.
La
rédaction était très partagée sur la publication ou non de cet article : il aiderait à ouvrir les esprits pour certains, il discréditerait le Politique pour d’autres.
Contribuez à la progression du débat sur cette page !

.

Selon Aristote (-384, -322) le philosophe grec « le vote était d’essence aristocratique et le tirage au sort d’essence démocratique ». Étymologiquement, demos veut dire peuple et kraten pouvoir. Donc, le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple. Ce qui m’amène à affirmer que la République dans laquelle nous vivons actuellement est représentée par une classe oligarchique1, non représentative de la société française, qui se compose pour moitié de femmes, de 20% d’ouvriers, de 40 % d’employés, d’artisans, de chômeurs, d’indigents et d’une infime partie d’énarques et notables.

.

Fondement de la démocratie

Le meilleur moyen pour que le peuple se gouverne par lui-même et pour lui-même, ne serait-il pas de revenir aux fondamentaux de la démocratie athénienne, le tirage au sort des parlementaires ? Ce principe est appelé stochocratie, du grec kratein, « diriger, gouverner » et stokhastikos « conjectural, aléatoire ». Système qui évite tout carriérisme et autres « promesses qui n’engagent que ceux qui y croient2 ».

.

Expériences probantes

Les grecs anciens, principalement à Athènes, se posaient systématiquement la question, lorsqu’il s’agissait de représenter le peuple, s’il était plus judicieux de procéder à des élections ou au tirage au sort.

Au XIIIe siècle, la République de Sienne, en Italie, tirait au sort neuf gouverneurs, ils devaient être issus du peuple et ce tous les deux mois. Leur rôle était de concevoir des législations claires pour tous, afin d’éviter toute ambiguïté. Toujours sous la Renaissance italienne, les doges de la sérénissime Venise furent également tirés au sort et la ville de Florence fut également régie par des citoyens tirés au sort.

Actuellement, les jurés de la cour d’assises, au nombre de neuf, la plus haute juridiction statuant en matière pénale les infractions qualifiées de crimes, sont également tirés au sort parmi les listes électorales. Ces jurés, de simples citoyens, non spécialistes de la question judiciaire, sont amenés à statuer sur le sort des prévenus, pouvant aller jusqu’à la réclusion à perpétuité.

Les conférences de consensus au Danemark depuis 1987, les jury citoyens en Allemagne, Espagne, France… sont des assemblées temporaires désignées par tirage au sort ou choisies par une autre méthode aléatoire (démarchage dans la rue…), elles permettent d’orienter certaines décisions politiques.

Un parti politique en Lorraine tire au sort un tiers des membres de son Conseil d’Administration Régional (les secrétaires départementaux, élus, sont membres de droit du CAR), en s’arrangeant pour obtenir une parité femme-homme. Les gens peuvent bien sûr refuser. Mais en général, les réactions sont plutôt positives : « je n’aurais jamais osé me présenter », « je ne savais pas que j’en étais capable », « finalement ce travail de responsable me plaît bien ».

.

Ce que notre Parlement pourrait devenir

Si un nombre fait l’unanimité chez les statisticiens pour qu’un échantillon soit représentatif d’une population, c’est celui de mille (1 000). Ce nombre, correspond à l’addition des deux chambres parlementaires, l’assemblée nationale et le sénat. Comme dans la « vraie » vie, les disparités sociales et salariales seraient également représentées dans les deux assemblées, puisque les émoluments de chaque parlementaire sont basés sur ses revenus d’avant qu’ils soient tirés au sort. Nous verrions donc se côtoyer dans un même lieu, de véritables smicards et de véritables notables voire milliardaires…

.

Damien Rehar

.

Louis XVIII : « Le représentatif me convient à merveille… depuis que nous avons des députés à nous () ils ne me coûtent pas, chaque année, un mois de Mme de Cayla… () je naimais point du tout ce représentatif ; mais il est à notre bénéfice et dont le produit est immense, le danger nul, quoi quon en dise…».

.

L’élection organise une aristocratie, L. Henry et Ph-A Pouille, 10 mars 2008.

La Stochocratie, Roger de Sizif, éd les belles lettres. 1998.
http://stochocratie.free.fr

.

1 NDLR : dans un régime politique oligarchique, la souveraineté appartient à un petit groupe de personnes.

2 Dixit Charles Pasqua, ancien ministre de l’intérieur et actuel sénateur.

.

publié dans le n°4 de novembre 2010, mis en ligne le 08/12/2011


Leave a comment